La Fabrication du Pain

Chaque village possède son four communal, lieu convivial,  où des habitants boulangers fabriquent leurs pains selon les recettes transmises de l’un à l’autre.

De bon matin, le boulanger a préparé la pâte. Dans le pétrin, il mélange la farine, le levain (préparé la veille), du sel, de l’eau, parfois un peu de miel. Le pétrissage dure et il faut de la force pour mélanger les 12 à 15 kg de farine !  Compter environ 3 ou 4 heures pour que la pâte lève. Pendant ce temps, notre boulanger prépare son four en faisant brûler le bois sur la sole du four.

Quand la température est montée et que la voûte est blanche, on débarrasse le four des braises, on nettoie le four, on teste la température à l’aide de papier journal ou de farine. Côté cuisine, la pâte levée est partagée en pâtons (futurs pains) que le boulanger travaille pour donner une forme (1 pâton peut peser entre 200g et 1,200 kg). Après quelques moments de repos, bien au chaud, les pâtons peuvent être enfournés à ‘aide d’une grande pelle de bois.

La cuisson terminée, quand le pain « résonne », il est cuit, on peut le sortir et le déguster. C’est alors que  certains dégustent la « chirolle » (tranche de pain trempée dans un bol de vin rouge, chaud et sucré que l’on se passe. Chacun boit une gorgée et « papote ».

Quand le four est chaud, on peut aussi y faire cuire tartes et pizzas et viandes.

Recette du pain fait à l’ancienne dans la commune

Il faut : de la levure de boulanger, de la farine, de l’eau, du sel, certains ajoutent un peu de miel et surtout beaucoup d’huile de coude et de courage ! 

Le Four du Bochet

le four du bochet

100 3632

Le Four de Montricher

Four de montricher

Le Four d'Albanne

Four d albanne

Le Four D'Albannette

Four d albannette 2